La variole du singe : comment se transmet-elle en hiver ?

Par adm

Après la vague de pandémie de la Covid-19, le monde entier n’a pas encore cessé de connaître d’autres fléaux sociaux. Actuellement, c’est la variole du singe qui fait rage dans plusieurs pays avec des centaines de cas confirmés d’infection humaine par le virus. Pour l’instant, les quelques cas de variole de singe identifiés à travers le monde sont pour la plupart des cas isolés. L’une des choses importantes à savoir pour éviter d’être infecté par cette maladie est son mode de transmission. Découvrez-le dans la suite de cet article.

Variole de singe : de quoi s’agit-il ?

La variole du singe est une maladie causée par un virus. Le virus porte le même nom que la maladie. Celle-ci a été découverte pour la première fois en 1958 dans un laboratoire chez des singes. Hormis cette espèce animale, la variole peut être transmise par d’autres animaux tels que les rongeurs, les rats géants, les loirs ou encore les chiens de prairies.

Jusqu’à récemment, cette maladie était identifiée seulement dans les régions d’Afrique centrale et occidentale. Précisément dans les zones de forêts tropicales où on retrouve beaucoup de singes. Mais aujourd’hui, des personnes atteintes de variole de singe ont été identifiées principalement dans certains pays d’Europe comme la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Pour l’heure, il n’est pas encore question de s’affoler, car les patients sont pris en charge et aucun décès n’a été signalé. Il faut aussi noter que le nombre de cas signalé est assez faible pour l’instant.

Notifions par ailleurs que cette maladie virale se manifeste à travers les symptômes suivants :

  • Fièvre ;
  • Maux de tête violents ;
  • Douleurs musculaires ;
  • Gonflement des ganglions lymphatiques ;
  • Baisse d’énergie ;
  • Éruption ou lésions cutanées.

Ces symptômes ne sont visibles que durant deux à quatre semaines et disparaissent ensuite d’eux même. Mais dans certains cas particuliers, la variole du singe peut amener des complications qui peuvent parfois conduire à la mort du patient. 

Comment se transmet la variole du singe en hiver

Comment se transmet la variole du singe en hiver ?

Notez que le mode de transmission de la variole ne varie pas en fonction de la saison. Mais les conditions de chaque saison peuvent influer sur la rapidité de la transmission de la maladie. En hiver, le froid s’installe. Cela peut constituer une condition idéale pour une transmission plus rapide de la variole de singe. Mais ce qu’il faut retenir est que la transmission du virus peut se faire de l’animal à l’homme et aussi d’homme à homme. Dans le second cas (transmission d’homme à homme), la propreté s’avère un élément essentiel pour limiter la transmission de la maladie.

Comment se fait la transmission d’un animal à l’homme ?

Un homme peut contracter le virus de la variole du singe quand il est en contact direct avec un animal porteur du virus. Qu’il s’agisse d’un rongeur ou d’un primate, s’il est infecté, il peut facilement transmettre le virus à l’homme.

Les contacts non protégés avec ces animaux malades ou morts constituent également un grand risque de contraction de la maladie. L’homme peut aussi contracter la maladie en touchant directement le sang, les fluides corporels ou les lésions qui sont sur le corps d’un animal infecté.

Comment se fait la transmission d’homme à homme ?

Il faut savoir que toute personne qui présente les symptômes de la maladie peut aisément la transmettre à son entourage. Cela se fait par contact avec le malade. Un simple contact physique ou un contact avec le sang ou les fluides corporels d’une personne malade peut contaminer. Il est alors crucial de se débarrasser des mouches, car elles peuvent aussi transmettre la maladie en se posant partout.

Les éruptions cutanées, les lésions, les plaies et même la salive peuvent constituer des vecteurs du virus. Il faut donc éviter d’être en contact avec une personne qui présente les symptômes de la maladie au risque de contracter le virus et de mettre en péril votre santé. De plus, tout ce que touche le malade peut aussi servir à transmettre le virus. Les vêtements, les objets, la literie, les serviettes et tout ce qu’il touche peuvent transmettre le virus.

Toute personne qui vit avec une personne malade de la variole du singe augmente le risque d’être contaminé. Sachez aussi qu’une femme enceinte atteinte de la maladie peut transmettre le virus à son enfant à travers le placenta. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laissez un commentaire