Comment enlever les bestioles sur mon citronnier ?

Par adm

Les plantes sont sujettes à de nombreuses attaques si elles ne sont pas protégées. C’est également le cas du citronnier. Les nuisances que subit le citronnier proviennent généralement des ravageurs ou des bestioles et des maladies du citronnier. Pour ce qui est des bestioles, plusieurs moyens peuvent être employés pour les enlever. Découvrez-les à travers cet article.

Quelles sont les bestioles qui attaquent le citronnier ?

Les bestioles qui attaquent le citronnier dans votre maison sont nombreuses. Les ravageurs et les parasites que l’on retrouve le plus souvent sont entre autres :

  • Les insectes piqueurs suceurs ;
  • La teigne du citronnier ;
  • Les araignées rouges et les acariens ;
  • Les mineuses ;
  • Les pucerons ;
  • Les mouches.

Chacun de ces ravageurs cause des dégâts à ne pas négliger sur le citronnier. Si ces bestioles ne sont pas retirées ou si aucune lutte n’est engagée contre elles, ces parasites finissent par détruire le plant de citronnier. 

Comment se débarrasser des bestioles sur un citronnier ?

Enlever les bestioles du citronnier revient à chercher un moyen pour lutter contre elles. L’objectif est de réduire leur croissance ou de les éliminer afin d’arrêter leurs dégâts sur le citronnier. Cela va aussi de la propreté et de l’entretien de la plante. 

Comment enlever les bestioles sur mon citronnier

Les insectes, la teigne, les araignées rouges et les acariens du citronnier

Comme leurs noms l’indiquent, ce sont des insectes dont le mode d’action est de piquer la plante et de sucer la sève. Ce faisant, ils injectent une toxine qui nuit au développement du plant de citronnier. Il s’agit notamment des cochenilles farineuses, des aleurodes, des mouches blanches, des cicadelles et autres.

Il existe des insecticides pour se débarrasser de ces bestioles ou lutter efficacement contre elles. Pour un usage efficace, il suffit de mélanger l’insecticide avec de l’eau en respectant les doses recommandées puis de pulvériser la plante. On retrouve également sur le marché des produits insectifuges dont le rôle est de repousser les insectes. Ces produits sont efficaces et permettent de se débarrasser des mouches et autres insectes.

Par ailleurs, vous pouvez enlever les bestioles par un jet d’eau un peu fort pour les faire tomber et les noyer si vous n’êtes pas fan des produits chimiques. La vaporisation d’un mélange de 2 cuillères à soupe d’huile de colza et 2 cuillères à soupe de savon noir dans un litre d’eau permet aussi de les éliminer et s’avère très efficace contre les cochenilles.

La teigne est un genre d’insecte dont la première étape de développement est sous la forme de chenille. À l’état de chenille, les teignes sont difficiles à repérer. Elles s’introduisent dans les boutons floraux et sont à l’origine de la destruction des fleurs et des bourgeons. Ce faisant, elles empêchent la formation des fruits de citron. Pour lutter contre les teignes, il existe des insecticides biologiques qui sont très efficaces. L’utilisation des pièges à phéromones permet aussi de les attraper.

En ce qui concerne les araignées rouges et les acariens, ils sont presque invisibles à l’œil nu, mais sont à l’origine du jaunissement et de la tombée des feuilles. Plusieurs acaricides sont disponibles pour les tuer. Le mélange d’huile et de savon noir cité au niveau des insectes donne également de bons résultats.

Les mineuses et les pucerons

Les mineuses sont des genres de papillons qui pondent des œufs sur les feuilles des jeunes pousses. Ces œufs évoluent et donnent naissance à des larves qui creusent des galeries sur les organes de la plante. La lutte biologique est efficace pour lutter contre ces mineuses.

Les pucerons quant à eux engendrent la déformation des feuilles, l’enroulement des jeunes pousses et l’avortement des fleurs. Les larves de coccinelle étant des prédateurs de ces pucerons, leur introduction sur les plantes permet de réaliser une lutte biologique impressionnante. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laissez un commentaire