E-commerce : comment le syndrome de l’imposteur peut affecter vos ventes ?

Avez-vous entendu parler du syndrome de l’imposteur ? C’est un mal qui touche bon nombre de personnes dans leur vie familiale et/ou professionnelle. On pourrait penser que, n’étant pas un employé ou ne travaillant pas dans un bureau, les entrepreneurs du digital seront épargnés. Mais sachez qu’en tant qu’e-commerçant, le syndrome de l’imposteur peut vous toucher aussi, et affecter vos ventes sur Internet.

Le syndrome de l’imposteur : de quoi s’agit-il concrètement ?

En réalité, il ne s’agit pas d’une maladie ou encore moins d’un trouble. Bien qu’au fil du temps et des langages, il ait finalement reçu le nom de syndrome de l’imposteur, il s’agit en réalité d’une manière de penser, de se sentir ou d’agir, que la plupart des gens expérimentent au moins une fois dans leur vie. Vous êtes-vous déjà senti comme si vos succès ne venaient pas de vos efforts, mais plutôt de ceux des autres ou, mieux, sont attribuables à un coup de chance ? À un moment ou à un autre de votre vie, avez-vous eu honte des félicitations de votre entourage, car vous ne pensez pas les mériter ? Pensez-vous être un imposteur à la maison et au travail ? Si vous répondez « Oui » à au moins une de ces questions, alors vous êtes victime du syndrome de l’imposteur. Mais pas de panique, de nombreuses techniques de traitement du syndrome de l’imposteur ont été mises en place pour aider ceux qui sont confrontés à ce problème.

Comment le syndrome de l’imposteur peut impacter vos ventes ?

Le véritable revers avec cette manière de voir les choses, c’est qu’on finit par se sous-estimer. Les personnes qui sont victimes de ce syndrome pensent qu’elles ne valent pas grand-chose. Elles sont persuadées qu’elles seront démasquées à un moment ou à un autre et qu’elles vont tout perdre. Plus elles ont du succès, plus, la pensée de l’échec les tiraillent, car selon elles, plus terrible sera la chute.

Lorsqu’on réalise des ventes en ligne, le plus dur c’est de se faire connaître. Dès que vous avez eu quelques clients et que vous êtes bien positionné, les retours positifs des utilisateurs, les prouesses du référencement, et le bouche-à-oreille impactent positivement vos ventes. Ainsi, quand la magie d’Internet opère, les ventes décollent et atteignent des sommets. En un temps record, votre site peut avoir un succès fulgurant et vos produits se vendront comme de petits pains.

Malheureusement, là où l’on doit voir une récompense pour tous les efforts fournis, une personne victime du syndrome de l’imposteur verra des échecs à venir. Elle ne pourra s’empêcher de croire que tout cela est dû à la chance et donc que le vent finira par tourner. Et que fait-on lorsqu’on pense qu’une chose est vouée à l’échec ? On abandonne, on procrastine ou on opte pour le perfectionnisme accru. À la longue, il y a de fortes chances que vous ne fassiez plus aucun effort pour accroître vos ventes, ce qui va naturellement les faire chuter.

Les internautes sont très tendancieux et si vous ne travaillez pas au jour le jour à améliorer votre image, ils se lasseront et donneront leur chance à vos concurrents. Il en est de même si vous reportez à plus tard vos opérations digitales ou votre campane de webmarketing. Sur Internet, le bon moment c’est toujours maintenant, car la concurrence en termes d’e-commerce ou de dropshipping est rude. Pour finir, parce que vous aurez peur d’échouer, car à votre sens tout ce qui a déjà été fait n’est pas le fruit de votre labeur, vous aurez tendance à travailler plus, à fournir plus d’effort et à en faire trop. De fait, vous allez gaspiller votre temps et vos ressources à adopter des stratégies inutiles qui, au lieu de vous enrichir, vous feront perdre de l’argent et vont disperser vos efforts. Les produits ne recevront plus l’attention qu’ils méritent et les consommateurs le remarqueront. Conclusion, vos ventes n’en seront que plus réduites.

Comment éviter que tout cela se produise ?

Comme nous l’avons énoncé plus haut, il existe de nombreuses techniques de traitement de ce sentiment négatif qui n’honore pas les efforts fournis. Nous ne saurons tous les citer dans cet article, car il s’agit d’un travail de fond à réaliser sur soi. Avant toute chose, vous devez garder à l’esprit que puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie, on ne peut guérir du syndrome de l’imposteur. On peut juste atténuer ses effets. Comme nous l’avons mentionné, la plupart des gens sont confrontés à ce problème, mais n’en viennent pas à saboter leur travail pour autant.

L’essentiel c’est de faire la différence entre ce que l’on pense et ce qui est. Vous pouvez par exemple faire l’inventaire des actions que vous avez menées depuis la création de votre site afin de vous rendre compte de tout le travail que vous avez effectué. Vous pouvez même comparer votre projet à celui d’un autre, afin de vous persuader que vous avez fait exactement ce qu’il fallait. Une autre astuce est de demander l’avis honnête de personnes bienveillantes qui sont conscientes de vos compétences et de croire ce qu’ils disent.

Pour finir, restez connecté à votre site, à vos produits et aux consommateurs. Écoutez leur avis, et prenez conscience du fait que la chance ne peut produire tout cela, et que de toute façon, même quand elle doit survenir, la chance ne sourit qu’à ceux qui travaillent et qui ont du mérite, comme vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *